1. Ouverture et fermeture face à l'étranger

1983
Rester maître
chez soi!

Un petit personnage vêtu d’un costume traditionnel tente de refermer une grande porte dans laquelle s’est engouffré un pied. Dans l’entrebâillement de la porte, on devine trois silhouettes énigmatiques se dessinant sur un arrière-plan brumeux. La couleur noire de la jambe désigne clairement l’identité de l’intrus, vraisemblablement jeune d’après ses chaussures. Il cherche à imposer sa présence dans le « chez soi » du Suisse qui semble démuni face à l’ampleur de la menace. L’affiche construit une image de la migration comme un empiétement non désiré contre lequel le peuple se doit de résister pour protéger son foyer et sa patrie.
2. Economie et démographie

1936
Prenez garde!

L’affiche est constituée uniquement de texte alternant les caractères en couleur noire et rouge, de tailles différentes. La mise en page rend la lecture difficile et diminue l’impact visuel de l’affiche, de laquelle ressortent toutefois quelques slogans violents jouant sur l’opposition entre la mise en garde du début et la réaction de rejet exprimée en fin de texte par la phrase foutez-nous la paix. L’attaque antisémite est justifiée par le recours à la rhétorique nationaliste et raciste, caractéristique du contexte des années 1930. Elle fait également appel à une conception de l’identité basée sur la préférence nationale en s’adressant aux citoyens-consommateurs.
3. Droits humains

1999
Démentèlement
du droit d'asile

Divisée en deux parties, l’image joue sur la symétrie et les oppositions chromatiques. Les deux figures, dont les bras sont tendus en direction l’une de l’autre, sont séparées par une frontière blanche. Le texte, qui dénonce le démantèlement du droit d’asile proposé dans le cadre de cette votation, réclame le maintien des droits des réfugiés. L’affiche insiste sur le principe de l’égalité de traitement entre requérants d’asile et ressortissants suisses et souligne la barrière que le projet érigerait entre ces deux catégories.
4. Diversité culturelle

2008
Naturalisations
à la tête du client

Les Verts genevois reprennent à leur compte la figure du mouton dans leur campagne contre les naturalisations par les urnes. Cette procédure, en vigueur dans certaines communes, est rejetée en raison de son caractère discriminatoire, puisqu’elle laisse libre cours à l’expression des préjugés des citoyens appelés à se prononcer. Ainsi, seuls les moutons blancs sont acceptés dans la communauté nationale, tandis que ceux rendus étranges par leur couleur, en sont exclus.