1. Ouverture et fermeture face à l'étranger

1919
Die Schweiz den
Schweizern

Un homme repousse par l'épée les attaques d'une créature menaçante pourvue de serres crochues et de deux têtes crachant un mince filet de fumée noire. En arrière-plan figure la trame du drapeau helvétique sur laquelle on peut distinguer sur la partie inférieure gauche une ville en feu, ainsi que sur la droite un homme et un cheval labourant un champ. Clamant La Suisse aux Suisses, l'affiche sollicite la figure du Waldstätten combattant l'envahisseur étranger, ici très certainement communiste. Elle dépeint les conséquences qu'aurait à subir la Suisse si celle-ci ne s'avérait pas préservée de cette menace.
2. Economie et démographie

1974
Et après?

L’esthétique dépouillée de l’affiche et les traces de pas s’éloignant de son centre évoquent les départs qu’induirait une acceptation de l’initiative de l’Action nationale. Ne reste que l’interrogation exprimée en rouge: et après ? Elle pose ouvertement la question des conséquences d’une réduction drastique du nombre d’immigrés, pour un pays dont la rapide croissance d’après-guerre a été soutenue pendant trois décennies par une immigration massive. Cette interrogation est au coeur de la rhétorique des opposants à un plafonnement numérique rigide.
3. Droits humains

1970
Terre de refus?

Basant sa rhétorique sur la tradition humanitaire de la Suisse et sur la notion de refuge qui lui est liée, le slogan interroge le spectateur quant aux effets potentiels de l’initiative Schwarzenbach. Sur un fond noir uniforme figurent les trois lettres N-O-N, découpant une photographie en noir et blanc. Elle représente un homme moustachu aux cheveux noirs et au teint méditerranéen. Il symbolise, sous des traits typiques, les travailleurs étrangers visés par l’initiative. Il souligne la dimension humaine et personnifie l’objet soumis à votation, à l’opposé de la vision quantitative de l’initiative de l’Action nationale.
4. Diversité culturelle

2004
Made in
Switzerland

La dénomination d’origine, le célèbre Made in Switzerland , est employée pour décrire une Suisse devenue multiculturelle. La photographie de bébés aux couleurs de peau différentes exprime visuellement ce message de cohésion par la mixité. Les enfants regardent vers le haut, peut-être vers un avenir plus ouvert où l’intégration par la naturalisation serait facilitée, comme le demandent les partisans des initiatives. Mais surtout ils évoquent directement le thème de la votation, qui concerne la deuxième et la troisième générations d’étrangers.